Les articles

5 questions à l’élevage des souris des villes

sdv ovideAujourd’hui, partons à la découverte de l’élevage des souris des villes. Élevage amateur de souris domestique situé dans le Tarn avec à sa tête Ophélie, connue sur le forum sous le pseudo Dawww. Après 10 ans de vie commune avec les souris, Ophélie se lance dans l’élevage en 2010. Son travail consciencieux lui a permis de très vite se faire connaître dans le milieu de la souris, et même d’obtenir divers prix lors des grands concours « beauté » à l’étranger. Elle a obtenu 3 coupes en l’espace de 2 ans. L’éleveuse n’hésite pas à conseiller les membres sur le forum et partage son savoir lors des show français/belge, dont elle est jury. C’est donc avec plaisir que partage cette interview avec vous.

Pourquoi avoir choisi les souris ? as-tu déjà pensé à commencer un élevage d’une autre espèce ?

Les souris et moi, il faut dire que c’est une longue histoire. J’ai fais leur rencontre quand j’étais encore à l’école primaire, ma maîtresse de CM2 avait un petit élevage et avait amené dans la classe un couple, qui a reproduit, reproduit, reproduit et je suis vite devenue l’élève responsable des souris de la classe, je les trouvais fascinante et après avoir patienté quelques mois j’ai pu convaincre mes parents d’avoir mes propre souris à la maison. Malheureusement l’aventure a mal commencé puisque la première souris arrivée à la maison est morte deux jours après, mais j’ai persévéré et quelques semaines plus tard sont arrivés Nutella, Princesse et Vénus qui ont vécu assez longtemps (dans les deux ans).

Adolescente, j’ai eu des rats suite à un sauvetage, il est vrai que l’idée ma effleuré d’en élever, mais j’ai vite trouvé que c’était trop de contrainte et j’ai toujours trouvé les rats « moches » comparés à l’esthétisme des souris.

Après, j’ai un hamster à la maison, mais je n’ai pas d’attirance particulière pour cet espèce ni d’autres d’ailleurs.

Les souris sont des animaux qui 13 ans après les avoir découvert arrivent encore à me surprendre par leur facilité d’adaptation, elles sont toujours occupées même si on ne leur donne rien, et elles ont l’avantage de présenter de très nombreuses variétés et de se reproduire très vite ! Un rêve pour un éleveur !

Quels sont tes projets, sur quoi travailles-tu actuellement ?

Je suis dans une étape de « transition » dans mon élevage, ça fait maintenant trois ans que j’ai commencé mon élevage et depuis le début 2013 je réfléchis beaucoup sur ce que j’ai réussi et ce sur quoi j’ai encore à travailler.

Niveau variété, j’ai finalement décidé d’arrêter le tricolore, j’ai réussi à obtenir de magnifiques souris, mais suite à de trop nombreux échecs derrière je n’ai pas envie de tout recommencer.

Je travaille depuis trois ans et pour encore un petit moment le splash bleu, j’ai été la première en France a en obtenir et il me reste encore un peu de travail, mon objectif étant de gagner un prix avec cette variété en show international.

Pareil, depuis le début et pour encore un long moment je travaille sur une très chouette lignée de souris « pink » ce sont des variétés à yeux rouges mais dont le poil n’est pas blanc (dove (= gris claire), silver (bleu-gris claire), champagne (orange-gris claire)…), c’est une lignée que j’aime beaucoup mais qui du fait des yeux rouges n’attirent pas beaucoup de monde, du coup je travaille cette lignée tout doucement…

J’ai aussi de nouveaux projets comme le red variegated que personne ne fait encore, le projet est déjà bien lancé puisque les premiers petits sont nés hier et je me suis lancée l’an dernier dans une lignée de souris « c-dillute » (beige, himalayen, bew, CPB…), je ne sais pas encore sur quelle couleur en particulier je vais me concentrer.

Enfin en dehors des couleurs, je cherche avant tout à obtenir des souris avec une morphologie « show », c’est-à-dire des souris dont le corps mesure au moins 12 cm sans la queue, de grandes oreilles rondes, des têtes longues et larges, une longues queue….
SDV willySDV socrateSDV Petit-marbréInstallationsdv galadrielleSDV nefertiti

Autant de souris ça doit demander beaucoup d’organisation. Comment ça se passe au quotidien ?

Alors déjà il faut savoir que j’ai en permanence à la maison une soixantaine d’individus, avec les petits et les non-réservés ça peut monter jusque 90/100 mais ça reste assez rare.

Après comme je l’ai dit précédemment, j’ai des souris avec moi depuis 13 ans maintenant, et je ne suis pas monté à ce nombre en une fois ! Déjà avant de faire de l’élevage, j’ai eu jusque 35/40 souris chez moi.

Ensuite au quotidien c’est une question d’organisation, déjà il faut savoir que je ne vis pas chez moi la semaine car mon travail et trop loin et trop prenant, mais j’ai la chance d’avoir un compagnon qui commence à être bien habitué aux souris et qui accepte d’en prendre soin la semaine, donner un traitement ou faire une piqure n’ont plus de secret pour lui et c’est vraiment la condition qui fait que je peux continuer mon élevage.

Ensuite quand je rentre le vendredi soir, je vérifie que tout le monde va bien, je distribue les câlins, les soins, les friandises et je consacre après la moitié de mon week-end à l’élevage : visite chez la vétérinaire, nettoyage des cages, soin, saillies, mais aussi photos et s’occuper des adoptants. Après, avoir autant d’animaux, ça veut aussi dire, pas de vacances car il est dur voire impossible de trouver quelqu’un qui peut me garder mes animaux.

Quand on parle de souris show on pense à des souris très jolies physiquement mais avec une santé assez fragile. Comment arrives-tu à concilier les deux ? Quels sont les défauts (physique ou mental) rédhibitoires dans ton élevage ?

Le fait que les souris show soient très fragiles ou en tout cas plus fragiles que les fancy, je ne suis pas vraiment d’accord. Je dirai qu’elles ont toutes leur fragilités respectives, les souris sont naturellement des animaux très fragiles.

Les fancy sont fragiles au niveau respiratoires, j’avais l’an dernier inclus plusieurs lignés de fancy pour amener un peu de « sang neuf » dans mes lignées j’ai rapidement dû faire marche arrière de  ce côté-là.  Les show elles sont plus sensibles aux tumeurs mammaires et aux AVC selon les lignées. Mais j’ai cependant remarqué que les filles des souris show adoptés à l’étranger étaient nettement moins sensibles aux tumeurs que leur mère. Est-ce le fait qu’à la maison elles soient mieux nourries, avec plus d’espace dans les cages et plus de jouets ? Je pense que ce n’est pas impossible !

Depuis 3 ans, et plus de 40 portées, moins d’une dizaine de femelles nées chez moi ont déclarées une tumeur mammaire (dont la moitié sur des lignées à dominantes fancy) ce qui me laisse penser que je suis sûr la bonne voie.

En ce qui concerne les défauts, j’ai rapidement appris qu’il valait mieux exclure une souris de mes projets d’élevage si j’avais le moindre doute. Dans un premier temps, les souris ayant été malades (notamment problème respiratoire) ne sont pas reproduites (il est vrai que je peux faire des exceptions notamment si la souris a très vite répondu au traitement et qu’il n’y a pas de rechute), après je ne reproduis pas de souris avec des tares physiques (base de queue trop fine, queue tordue….) et j’exclu aussi les souris me semblant montrer de l’agressivité (j’ai rencontré le cas une fois et le mâle a été rapidement castré pour être sûr qu’il n’est pas de descendance). Mes souris ne sont pas dominantes pour un sous, la plupart des mâles vivent en groupe ce qui fait que je n’ai jamais eu à exclure de souris de mes projets pour ces motifs mais ça pourrait arriver un jour.

Dans un autre registre, je ne reproduis pas les souris ayant « des tares de couleurs », comme par exemple sur ma dernière portée de « pink » où certains petits avaient un dégradé de couleur, mais ce critère est purement esthétique. Le fait d’exclure assez rapidement des souris de mes projets explique aussi pourquoi j’ai énormément de souris, car toutes celles qui ont eu des problèmes de santé restent à l’élevage, ce qui explique qu’il m’arrive de plus en plus de replacer mes souris reproductrices pour ne pas avoir trop de souris à la maison.

SDV ClytemnestreSDV pepitoSDV chrysalidePetits souriceauxSDV grimeSDV shark

Beaucoup de personnes se lancent dans l’élevage de souris domestique, as-tu un conseil à leur donner ?

J’ai plus qu’un conseil à donner ! Déjà je dirai qu’il ne faut pas se précipiter, j’ai du mal à concevoir par exemple qu’on veuille élever des souris sans les connaitre parfaitement, je pense qu’il faut donc avoir déjà vécu entièrement une ou deux vies de souris du début à la fin avant de se lancer. Les souris peuvent mal vieillir, ou alors mourir jeune alors qu’on s’y attache vite, il faut pouvoir le supporter !

Ensuite, penser argent, temps et espace, se fixer des limites dans un premier temps ! Il faut savoir jusqu’où on peut aller ! L’élevage c’est vraiment une passion dévorante et il faut savoir dire stop. Ensuite, il faut se documenter, encore et toujours (même moi je n’arrête jamais, j’apprends tous le temps de nouvelles choses !). Comprendre la génétique est essentiel mais ça ne suffit pas ! Il faut comprendre les méthodes d’élevages, leurs avantages, leurs inconvénients, connaître les standards si on veut travailler pour les concours ! Et surtout se choisir un objectif (sans objectif ce n’est pas de l’élevage mais de la reproduction !). Malheureusement, trop souvent je vois de jeunes éleveurs partir avec un objectif « bateau » « passe-partout » du type « améliorer la santé, améliorer le caractère » mais rien derrière et je les vois partir ensuite dans tous les sens car eux-mêmes ne savent pas où aller !

Choisissez une variété unique si possible unie, commencez avec du poil lisse  et donner vous des objectif sur chaque portée même si ils ne sont pas tenue, c’est aussi ça l’élevage, rien ne se passe comme on le voudrait ! Si vous ne le supportez pas, ne devenez pas éleveur !

Plus d’infos sur : Les souris des villes

Une réponse à 5 questions à l’élevage des souris des villes

  1. Super intéressent et puis quand on lit se que tu a écrit on sent que tu est vraiment passionner par les souris

Vous devez être connecté pour commenter.

Vous devez être connecté pour commenter.