Les articles

S’occuper de souriceaux orphelins

nourrir une souris orphelineLes causes qui conduisent à devoir s’occuper d’une portée de souriceaux orphelins sont multiples. Décès de la mère, incapacité ou refus de la mère de s’occuper de ses jeunes, souriceaux sauvages retrouvés « abandonnés »… Il faut savoir que malgré toute la motivation et la bonne volonté mis à l’ouvrage, il est difficile de maintenir en vie des jeunes souriceaux pas encore sevrés. Plus les petits sont jeunes plus c’est compliqué. Les décès sont quasi inévitable.

Les 3 choses primordiales pour garder les petits en vie sont la température, l’alimentation, aide à faire leurs besoins. Si une de ces conditions n’est pas remplies leurs chances de survie sont nulles.

La chaleur

Jusqu’à leurs deux semaines les petits sont incapable de maintenir leurs températures corporelles. Il faudra leur apporter une source de chaleur constante, afin que celle-ci avoisine les 28° Celsius dans le nid.
Plusieurs possibilité sont envisageables comme le câble chauffant, une couveuse, le tapis chauffant, la bouillotte, les ampoules chauffantes, technique du bain-marie…
L’idéal est d’avoir un nid rempli de mouchoir ou papier toilette (le sopalin n’est pas assez doux), d’y maintenir les petits les uns contre les autre autant que possible. Le nid doit être pourvu d’une entrée afin que la condensation ne s’y accumule pas. Il est également important d’avoir un thermomètre afin de contrôler la température.
Les souriceaux tombent vite en hypothermie quand la température chute et inversement le risque de déshydratation est important en cas de température élevée. Il important de tester sont installation avant d’y mettre les souriceaux.

En cas d’urgence si vous n’avez pas encore de quoi les réchauffer, gardez les contre vous en peau à peau (attention à ne pas les écraser).
Ne jamais utiliser de coton dans le nid

L’alimentation

Les nourrir est la chose la plus compliqué et difficile à réaliser dans les soins à leur apporter. Il faudra s’armer de patience et de courage.
Pour remplacer le lait maternelle il faut acheter du lait maternisé en poudre pour chaton en pharmacie, certaine marque comme « milkkan » propose une gamme de lait maternisé « chaton, lapin et rongeur » avec des indications de dosages différents selon l’espèce. Pour préparer le dosage il est préférable d’utiliser de l’eau en bouteille. La préparation doit être donné tiède. À ma connaissance il n’existe pas de biberon adapté à la petitesse des bébés souris. Cependant plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser un fin pinceau au poil souple, une petite seringue sans aiguille (se vend en pharmacie ou vétérinaire), un cathéter (vente en pharmacie), la pointe d’un critérium…

Sur cette vidéo vous verrez la technique du pinceau et de la seringue

Selon l’âge des jeunes la fréquence des tétées changent.

  • 0 à 7 j : tétées toutes les 2 h (jours et nuits)
  • 8 à à 14 j : tétées toutes les 3/4 h (jours et nuits)
  • 15 à 21 j : tétées toutes les 4/5 h, laissez à disposition de l’eau. Possibilité d’ajouter de la blédine nature ou vanille (le mélange doit rester très fluide) + vitamines rongeur
  • 22 à 28 j : passer à 2 tétées dans la journée + eau à disposition + nourriture solide+ lait de soja vanille + blédine + vitamine + eau
  • 28 jours et plus : alimentation solide + petit pot bébé bio + vitamine + eau

Il faut être très patient, donner de petite « portion », attendre que le souriceau avale bien sa gorgée avant de lui en proposer une nouvelle. Dans le cas contraire il risquerait de se “noyer”, dès qu’on aperçoit une bulle d’air sortir du nez il faut stopper (voir troisième photo ci-dessous). Quand les petits n’ont pas encore de poils on aperçoit l’estomac remplit de lait sur le coté du ventre, lorsqu’ils deviennent poilus on cesse la tétée lorsqu’ils refusent de la prendre et qu’ils détournent la tête.

Réchauffez vos mains avant de les manipuler, les petits se refroidissent très vite.
En aucun cas il ne faut donner du lait de vache aux souriceaux

Biberon fournit avec le lait milkkan bulle d'air nez Massage souris petite souris Installation provisoire avec bouillotte

Les besoins et la toilette

Les souriceaux sont incapable d’aller à la selle ou d’uriner seul. Pour les aider il faut à chaque tétées (avant et après) passer un coton-tige humecter d’eau tiède sur les parties génitales et l’anus. Les crottes sont orangées. Il faut aussi (toujours avec le coton-tige) “masser” leurs ventres afin de toujours stimuler les réflexes de défécation. Une fois par jour, il est conseillé de “nettoyer”  les souriceaux à l’aide d’un coton-tige humide (tiède), très brièvement et sans trop les mouiller afin qu’ils ne prennent pas froid. (voir vidéo ci-dessous)

Mère de substitution :

L’idéal en cas de portée orpheline est d’avoir une autre femelle allaitante sous la main. Et comme rien n’est jamais simple, il faut en plus que sa propre portée soit à peu près du même âge que la portée orpheline. Même si ces conditions sont réunies il faut que la femelle accepte les souriceaux qui ne sont pas les siens, bref c’est très compliqué. Il est tout de même intéressant d’avoir une femelle avec eux (même non allaitante), afin de les maintenir au chaud, les rassurer et pour plus tard leur apprendre les « codes » de socialisation entre souris. Il ne faut pas « acheter » une nouvelle femelle, vous ne connaîtrez rien de son caractère,elle pourrait être porteuse de parasite/maladie qui pourraient être fatal aux souriceaux.

Liens utiles :
Ratoupédia : Allaitement manuel
Chaîne youtube de Creekvalleycritters : Vidéos de souris élevées entièrement à la main. De nombreux conseils sur l’installation, les tétées et les gestes à accomplir.
Rat-làlà  

Estelle corne

7 réponses à S’occuper de souriceaux orphelins

  1. Super article !

  2. Si seulement j’avais eu cet article quand j’ai récupéré une souris d’à peine 10 jours. :/ Ton article est vraiment complet et très bien écrit!

  3. laura a écrit 10 mars 2013

    l’article est vraiment tres tres bien

  4. l’article est super !

  5. soso a écrit 15 juin 2013

    superbe article complet et bien détailler !

  6. Oui, j’ ai adoré, la délicatesse des mouvements…c’ est très émouvant, il est si petit. ♥

Vous devez être connecté pour commenter.

Vous devez être connecté pour commenter.